L’ART, C’EST ETRE FUNAMBULE

Ici, il y a une sorte de folie, c’est l’intérieur d’un funambule fou qui pousserait l’art ou le vice jusqu’à mettre son lit en équilibre sur des câbles, sa table aussi, jusqu’à s’obliger à être en équilibre sur des bâtons pour être assis sur sa chaise. Il vivrait comme un homme-singe ou un homme-oiseau de fil en fil, d’équilibre en équilibre.

fun6.jpg

dessin2.jpg

Il n’y a pas de trucage. C’est une pièce que je ne représenterai pas à cause des risques qu’elle présente. Là je pouvais jouer le jeu sachant que je surveillais les visites.

fun51.jpg

Toute cette pièce est un jeu d’équilibre, l’art d’être funambule, si on enlève le « d’ » et cela devient : l’Art, c’est être funambule. Est-ce qu’avec un lit, une armoire, une table on fait une chambrée ou une œuvre d’art. Surtout dans un contexte rural comme celui de Fauville-en-Caux. C’est un pari, un pari autant sur l’art que sur l’équilibre réel des objets. Savoir si on peut déstabiliser ainsi le regard en élevant les éléments et en donnant une une autre vision des objets les plus banals qui sont ceux qu’on peut voir lorsqu’on ouvre les yeux le matin.

fun3.jpg

Il m’arrive de me réveiller et de rester une demi-heure dans le lit à regarder autour de moi et à voir émerger ma conscience et les objets autour de moi. Ces sentiments-là me sont très chers et j’aime les exploiter.

dessin3.jpg

Les commentaires sont fermés.